• Facebook
  • Dailymotion

Témoignages de Dames Auxiliaires

 

Plan :   Une mission d'amour...  Colette    Comment suis-je
  devenue D.A. ?
Sabine au pupitre Fête du Christ Roi               
  Allez enseigner toutes  
les nations...
 Marie Josèphe     Une pluie de grâces  
Josée  
  Cela s'est imposé
comme une évidence
   
 Florence     Dame Auxiliaire
   = fidélité
Jeanine  
  Un trésor à partager  jeanine                
       


   

Samaritaine parc NazarethMa mission ? Une mission d’amour !

En tant que Dame Auxiliaire j’ai à cœur de proposer les retraites pour offrir cette richesse au plus grand monde. Que toute ma vie, soit une vie d’apôtre du XXIè S. Je veux être le témoin vivant de cette relation unique et privilégiée qui est donnée à tous et à chacun. ColetteÊtre témoin de l’amour de DIEU et de sa miséricorde. Être témoin de la Vérité qui libère.  Savoir enfin qui est DIEU, mais aussi qui je suis. Comprendre le pourquoi de mon existence… Avoir été tirée de milliard de possibles et être moi, ici, aujourd’hui, avec mon histoire unique. Oui, témoigner de cette merveilleuse aventure. Témoigner de cette rencontre amoureuse avec JÉSUS que j’ai faite grâce à la retraite, qui se ravive à chaque retraite et qui perdure jour après jour. En témoignant et en proposant autour de moi cette aventure spirituelle je veux donner à d’autres la chance de connaître ce havre  de paix. Nous avons tous notre place, DIEU nous  invite  tous à ce rendez-vous d’amour et d’intimité avec lui. Colette

 

Sabine au pupitre Fête du Christ RoiComment suis-je devenue dame auxiliaire ?

C'est en famille que je suis venue la première fois à Nazareth pour la fête du Christ-Roi. Cette journée, vécue en grande fraternité, m’avait fortement interpellée… puis j’ai très vite oublié ! Et au fil des années plusieurs personnes à plusieurs reprises, m’ont parlé des Exercices ignaciens ! Petit à petit, l’idée a germé en moi jusqu’à ce que cela devienne une évidence. Je me suis inscrite pour la première fois en 2010 : cette première expérience de retraite a été plus que remuante et si riche ! Dès la deuxième retraite, j’ai ressenti que ce serait la moindre des choses de donner un peu de mon temps en échange de toutes les petites conversions, vécues toujours un peu dans la douleur mais aussi dans une grande joie.Sabine C'est pourquoi depuis 2011, je suis Dame auxiliaire, accomplissant lorsque je suis disponible des tâches diverses, selon les nécessités.
Mon mari se disant non-croyant, mes enfants s’étant détournés de la foi à l’adolescence, je me sentais très seule dans ma vie spirituelle : Nazareth comble ce manque car je peux vivre en cet endroit des temps de prière communautaire. De plus, je me sens en communion avec les autres dames auxiliaires par notre engagement d’un Notre Père et de trois Je vous salue Marie chaque soir suivis de la récitation de la prière pour les congrégations CPCR !
Je remercie l’Esprit Saint de m’avoir guidée en ce lieu si accueillant tout en me permettant de prendre soin de ma famille, et de rester fidèle à ma paroisse. Oui je rends grâce pour tout ce que je vis à Nazareth depuis 4 ans. Sabine

 

St Paul Vatican

Allez enseigner toutes les nations...

Dame auxiliaire depuis 3 ans, j'ai pris le relais de mon mari décédé qui était engagé dans la branche masculine dite : A.R.P (Association des Retraitants pour les Paroisses).  Dans la mesure du possible fais une retraite par an. J'essaie de participer aux journées ou week-end de formation et je porte chaque jour l'Oeuvre dans la prière. Marie Josèphe
Je parle des Exercices autour de moi et je distribue des tracts (j'en ai toujours dans mon sac) ; je mets des affiches et des flyers dans les églises (bien sûr avec l'accord de mon curé). J'ai demandé aux sœurs CPCR de venir faire des présentations des Exercices dans ma paroisse : deux ont déjà eu lieu à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. Je les attends déjà pour une prochaine... Nous avons eu quelques retours, puisque directement ou indirectement, 7 dames ont suivi les Exercices... mais pas d'hommes, ce  qui me désole un peu.

Cet engagement me permet d'appliquer la Parole de Jésus : "Allez enseigner toutes les nations....", et celle de St Paul : "Malheur à moi si je n'évangélise pas". Marie Josèphe.




pluie, flaque

Une pluie de grâces...

JoséeLa première fois que j’ai bénéficié des Exercices spirituels,
j’ai eu une pluie de grâces. Il m’a semblé alors tout naturel d’adhérer et de collaborer à cette Oeuvre du Père Vallet car je crois très fortement à la puissance de la prière. Nous sommes en communion entre nous, les Dames auxiliaires, et notre prière soutient  les retraitants. C’est mon petit oui de chaque jour à ce bel édifice. Je suis profondément convaincue qu’il n’y a que l’Amour qui puisse changer les cœurs et donc le monde. Josée

 


pêche à la ligne

Cela s’est imposé à moi comme une évidence...

Lors de ma deuxième retraite, Sœur Isabelle Marie m’a proposée de devenir Dame Auxiliaire... Cela s’est imposé à moi comme une évidence et je n’ai pas eu à discerner bien longtemps. J’avais vécu mes deux premières retraites avec intensité, découvrant une école de prière et de discernement. La Demande de grâce propre à chaque Exercice m’avait déjà permis d'entrer dans une relation silencieuse et priante avec les retraitantes... Cuvée Dames Auxiliaires
Etre accueillie avec autant de bienveillance, de simplicité et de joie par les Communautés des Sœurs et des Pères a contribué à me pousser à accepter sans hésitation l'engagement de Dame Auxiliaire. J’y ai vu comme un appel du Seigneur à travailler à sa vigne, un clin d’œil. Dès que l’occasion se présente  je n’hésite pas à témoigner de la nécessité de faire une retraite pour rentrer dans une relation plus profonde avec Notre Seigneur.
Cet engagement m’a permis d’intensifier ma vie de prière. Se savoir en communion avec les autres Dames Auxiliaires est aussi un grand réconfort dans les moments de découragement que l'on peut connaitre...
Souvent l’expression du Père Vallet la pêche à la ligne se vérifie, (c'est-à-dire : témoigner de personne à personne). Ce qui compte, c’est l’attention et l’écoute portées aux personnes rencontrées. Mon premier poisson fut mon mari. Il s’est rendu également à Chabeuil et depuis renouvelle chaque année sa démarche. Florence
Etre Dame Auxiliaire et retraitante nous permet, sur Toulon, de nous réunir avec d’autres engagés pour un temps de prière et de partage régulier. Nous nous encourageons à persévérer dans notre apostolat, dans une communion spirituelle les uns avec les autres. Ad majorem Dei gloriam me revient sans cesse. Rien pour moi, seulement pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des âmes.
En  relisant, pour les besoins de ce témoignage, les 10 commandements de la Dame Auxiliaire, je ne suis pas certaine d’avoir acquis cette vertu de discrétion si nécessaire à ma mission d’évangélisation mais à chacune son tempérament ! Mon apostolat est bien teinté d’enthousiasme, ce qui fait souvent sourire mes proches, et il parait, d’après l’un d’eux, que je suis « cépérisée » ou « chabeuilloirisée ». Mais comme c’est pour la plus grande gloire de Dieu, alors pour reprendre le mot de Sœur Emmanuelle « YALLA ». Florence

 

 

Sur les pas du Père ValletDame auxiliaire = fidélité

Quand je prononce ce nom de Dame auxiliaire je pense au mot fidélité.

Oui, il faut être fidèle,
Fidèle au Christ Jésus par le cœur à Coeur,
Fidèle à Marie par la prière du chapelet
Fidèle à l’engagement des trois « Je vous salue Marie » pour les retraitants
Fidèle à l’Esprit Saint pour être vivante et active dans l’apostolat
Fidèle aux Exercices spirituels de saint Ignace
Fidèle à l’exemple du Père Vallet
Fidèle aux Coopérateurs et Coopératrices qui prient pour nous et qui ont eux aussi besoin de nos prières et de notre aide.
Fidèle aux autres Dames auxiliaires, nous sommes une famille.
A propos de ce dernier point, je voudrais témoigner de notre voyage en Espagne Sur les pas du Père Vallet…Anne Marie et amis
Nous avons visité tout d’abord la famille Guinard, quel exemple émouvant de fidélité au Père Vallet, de père en fils ils se la communiquent. Nous avons rencontré des Dames auxiliaires à Montserrat, à Madrid, quel amour filial pour le Père Vallet. Nous sommes une famille avec une vraie filiation, dont le chemin est très clair : les communautés CPCR, le Père Vallet, Saint Ignace, Marie et Joseph, Jésus Christ qui nous retourne vers Notre Père des Cieux… tout cela par notre abandon au travail de l’Esprit Saint. Anne Marie

 


Un trésor

Un trésor à partager...

Les Exercices spirituels de Saint Ignace me font tant de bien… que j'ai besoin de partager le trop plein d’Amour reçu pendant ce temps privilégié, afin que d’autres puissent en bénéficier. J’ai choisi  d’être Dame Auxiliaire  parce que je constate autour de moi, que les familles souffrent et se marginalisent de plus en plus ; chômage, questions d’éthiques, qui les fragilisent. Ces difficultés morales, sociales, spirituelles… jeanineComment faire face à toutes ces préoccupations ? Je pense que les Exercices sont une réponse. Ils nous replongent et nous enracinent dans le Christ. Retrouvant notre filiation nous trouvons avec elle le bon sens. Notre Foi est vivante !
Concrètement être Dame Auxiliaire c’est aider dans l’Oeuvre sous différentes formes : prier pour l’évangélisation des hommes, concrètement pour ceux qui font la retraite. C'est aussi aider les Communautés par des activités selon les compétences de chacune. Distribuer les affiches et les calendriers informant des Exercices... Encourager les hommes à faire cette expérience. Rencontrer les autres Dames Auxiliaires lors de journées de récollection ou de formation et se tenir au courant sur l’actualité du magistère. Merci Seigneur ! Jeanine