• Facebook
  • Dailymotion

Formation C.P.C.R.

Évaluer cet élément
(6 Votes)

 

Portraits de Soeurs CPCR

 

  Plan :     Etapes de formation              
    Entrée dans la Congrégation
 
    Le postulat   
 
    Le noviciat  
   

Le juniorat

 

Afin de répondre à cette question, souvent entendue :
Comment devient-on Coopératrice ?
Nous vous partageons ici, les différentes étapes propres à notre formation religieuse. Cependant dans l'onglet Soeurs CPCR vous trouverez d'autres réponses, sous forme de témoignages, à cette même question. Car n'oublions pas autant de vocations autant d'histoires uniques...

 

Coupole Vatican bleue

Etapes de formation

L’Eglise, en Mère prudente, a établi plusieurs étapes avant l’engagement définitif par les vœux perpétuels. Chaque Congrégation respecte ces étapes, lesquelles peuvent cependant varier d’une Congrégation à l’autre quant à leur durée.

Entrée dans la Congrégation
des Coopératrices Paroissiales du Christ Roi

Nos Constitutions invitent les Supérieures à regarder avant tout
si la jeune fille agit avec une intention droite et pour des motifs surnaturels, mue par la grâce de l’Esprit Saint. De plus, elles doivent prêter attention à sa santé physique et à son équilibre psychologique, connaitre ses qualités intellectuelles et morales, en particulier son jugement, son équilibre et sa stabilité et si elle est inclinée à la charité et à la miséricorde.
Il n’y a pas de niveau d’étude requis pour solliciter son entrée dans la Congrégation.
La limite d’âge est fixée normalement à 30 ans.

Les étapes préalables à l’admission définitive sont les suivantes :
1. Un an de postulat,
2. Deux ans de noviciat (la jeune fille revêt l'habit religieux et un voile blanc),
3. Six ans de profession temporaire ou juniorat (la jeune religieuse reçoit le voile noir et la petite croix bleue, signe de la famille C.P.C.R.),
4. La profession perpétuelle (la jeune religieuse reçoit le Crucifix qu'elle portera sur son coeur, signe de l'alliance éternelle qu'elle a contractée en ce jour).

Sr Marie de la Trinité et Cécile


Le postulat

Le but du postulat est de permettre une transition progressive entre la vie du monde et celle du noviciat. (Constitution 104)

Sous la direction d’une Sœur chargée d’elles, les postulantes apprendront à se détacher de l’ambiance et des habitudes du monde, à pratiquer les vertus fondamentales de la vie religieuse et à connaitre le genre de vie auquel elles pensent se consacrer pour le Service de Dieu et de son Règne. (Constitution 106)






Consécration Sr Marie Cécile


Le noviciat

Celui-ci a un double but :

- Permettre une connaissance plus approfondie entre la novice et la Congrégation afin de s’assurer de l’authenticité de sa vocation ;
- Initier la novice à la pratique des conseils évangéliques auxquels elle devra s’engager un jour par des vœux, de la vie commune et des autres exigences essentielles de la vie religieuse, selon notre caractère propre. (Constitution 109)

Les postulantes commencent leur noviciat par la Consécration d’elles-mêmes à la très Saint Vierge, en renouvelant entre ses mains les promesses de leur baptême, comme preuve de leur désir de se donner entièrement à Jésus Christ et pour confier à Marie leur persévérance. (Constitution 111)
La Maitresse des Novices devra cultiver en elles une sincère aspiration à la sainteté, avec la décision de tout sacrifier pour y parvenir. (Constitution 112)

Novices à la chapelle

Que les novices prennent goût à la prière... apprenant à en pénétrer leur vie quotidienne, afin d’établir progressivement leur cœur dans une union habituelle avec Dieu. (Constitution 113)
La Maitresse des novices les conduira peu à peu, avec prudence et charité, à mourir à elles-mêmes pour que le Christ vive en elles. (Constitution 114)
Que les novices comprennent comment de leur union avec le Christ doit découler un profond amour pour l’Eglise et un zèle ardent pour le salut des âmes. (Constitution 116)




Sr Myriam prière
Le juniorat – les vœux temporaires


Pour répondre à l’appel du Christ, notre Roi, à Le suivre de plus près et à partager sa vie et sa mission, nous faisons profession des conseils évangéliques de chasteté, pauvreté et obéissance.
(Constitution 41)
Après avoir émis leurs premiers vœux, les nouvelles professes commenceront leur juniorat. Celui-ci a pour but de consolider et de développer la formation spirituelle reçue au noviciat et de donner aux junioristes la formation doctrinale et pratique nécessaire pour les préparer à la vie qui sera la leur après la profession perpétuelle. (Constitution 129)
Sr Myriam travail
La formation spirituelle occupera toujours la première place et informera toutes les autres activités du juniorat. (Constitution 132)
Que les jeunes professes se persuadent qu’elles ne peuvent rien faire de plus agréable à Dieu pendant le temps de leur formation que de s’y appliquer sérieusement et avec la plus droite intention. (Constitution 143)
SrMaria Lourdes lit

A la fin de leurs années de juniorat, elles devraient être parvenues à une maturité humaine et spirituelle et avoir assimilé notre esprit à un degré suffisant pour être capables de rester fidèles aux exigences de leur vocation. (Constitution 144)

Une fois achevée la période des vœux temporaires, les jeunes professes qui seront décidées à s’engager définitivement dans la Congrégation, pour y vivre dans la fidélité à l’esprit et aux intentions du Père Fondateur et l’observance des Constitutions, et qui seront jugées aptes, prononceront les vœux perpétuels de chasteté, pauvreté et obéissance. (Constitution 145)