• Facebook
  • Dailymotion

La vie religieuse

Plan : Généralités  
  Un bref historique ...  
  Nouvelle étape  
  Le charisme de Fondateur



 
   Logo CPCR     La Congrégation des C.P.C.R.  
Etapes de formation  
Différence Congrégation et Communauté
 
La vie dans une Communauté...  
Notre organisation hiérarchique  
Règles de vie et Constitutions  

Noviciat ou Maison de formation

 

 

 

 

 

Un bref historique…

ermites

Après le temps de violentes persécutions qui frappèrent l’Eglise dès sa naissance, les chrétiens ne pouvant plus espérer mourir martyrs, inventèrent une nouvelle manière d’offrir à Dieu, de façon radicale, leur vie toute entière. Certains partirent alors dans le désert pour y vivre dans la prière, la solitude, la pénitence. Ce fut alors que fleurit la vie érémitique avec des ermites (celui qui vit seul) ou des moines (solitaire). Retirés du monde, la ferveur de ces amoureux de Dieu enflamme alors la chrétienté.
Plus tard, prévalut la vie cénobitique, c’est-à-dire la réunion d’hommes qui ont prononcé des vœux de religion et font partie d’un ordre. Ces membres réunis en Communauté  habituellement séparées du monde par une clôture, vivent sous une même Règle de vie*. C’est le cas des Bénédictins, Chartreux, Trappistes, etc…

Nouvelle étapeFranciscains

Cependant, une nouvelle étape d’évangélisation s’ouvrit pour l’Eglise avec la formation des Congrégations ou Instituts religieux. Des membres réunis sous un même toit, vivant le même idéal religieux, mais désireux, cette fois, de s’introduire par vocation propre dans la vie des hommes de leur temps pour y être non seulement  lumière du monde (comme l’est un monastère) mais aussi levain dans la pâte. Nous connaissons les Franciscains, Capucins, Carmes, Jésuites, Lazaristes, Pères des missions étrangères, et plus près de chez nous, les Petites Sœurs de Jésus ou les Missionnaires du Sacré-Cœur…

Ces divers modes de suivre le Christ sont toujours actuels et l'Eglise compte aujourd'hui encore de nombreux martyrs.

Le charisme de FondateurDivers fondateurs

A l’origine des Congrégations vous trouvez un homme ou une femme suscité par Dieu pour œuvrer d'une façon particulière dans le monde. Ces
Fondateurs reçoivent un appel spécifique et le charisme nécessaire pour mener à bien la mission que Dieu leur confie. Tout proche de nous nous trouvons par exemple la figure de Mère Térésa, appelée par Dieu pour s’occuper des plus pauvres, naissent alors les Missionnaires de la Charité. Jeanne Jugan de son côté répondit à l’invitation de Dieu à prendre soin des personnes âgées, nous connaissons tous les Petites Sœurs de Pauvres. Don Bosco ou St Philippe Néri de la jeunesse, des prêtres… Puis Dieu insuffle ce même désir dans le cœur d’autres personnes à travers le monde. Ceux-ci se réunissent alors autour du Fondateur. S’ensuivent ensuite, sur plusieurs années, diverses étapes de reconnaissance par l’Eglise. L’Eglise veille sur ses enfants et juge avec prudence de l’inspiration divine de ces nouvelles Congrégations religieuses.



De manière générale on peut dire que ce qui caractérise la vie religieuse sont les trois voeux, pauvreté, chasteté, obéissance et la vie en communauté.


 

 

La Congrégation des Coopératrices Paroissiales du Christ-Roi
Banniere CPPortrait Père Vallet

Nous savons que le nombre d’instituts dans la Sainte Eglise atteint un chiffre impressionnant.
Pourquoi donc cette Fondation, en 1943, par le Père Vallet, déjà fondateur des Pères et Frères CPCR ? Pour répondre aux désirs du Cœur de Jésus et de sa Sainte Mère de venir en aide à ce monde déchristianisé. Offrir sa vie, prier, travailler au renouvellement et la sanctification des hommes adultes au moyen principalement des Exercices Spirituels de Saint Ignace pour le bien des paroisses. Se dévouer au service des Maisons d’Exercices Spirituels et aider les Coopérateurs dans ce travail immense d’évangélisation, c’est l‘idéal que cherche à concrétiser quotidiennement toute Sœur Coopératrice.
Bien qu’ayant le même fondateur que les Pères et Frères, notre Institut a son gouvernement propre et autonome. C’est notre Mère Générale, actuellement Mère Marie Christiane Wyer, qui a la belle responsabilité des 11 Communautés de Coopératrices : 5 en Europe, 6 en Amérique latine, service maternel qu’elle partage avec son conseil (4 Sœurs) et les Supérieures de chaque communauté.

 

 

Etapes de formation

Mgr GOurves lors des Voeux de Sr Chantal Marie,Les étapes de notre vie religieuse sont, à peu près semblables, à celles de toute Congrégation apostolique : un temps de postulat variable (généralement autour d’une année), puis le noviciat, 2 ans, se clôturant, si la novice le demande et que la Congrégation l'accepte, par les Vœux temporaires (ou 1ers Vœux) de pauvreté, chasteté et obéissance répartis sur 6 ans.
Crucifix des Voeux perpétuels
Chez nous ces vœux temporaires sont d’abord prononcés pour 1 an, puis renouvelés dans le même esprit pendant 6 ans (voir le détail dans Formation). C’est au terme d’environ 9 ans de formation que se fait l’intégration totale et définitive au sein de la Congrégation marquée par les Vœux perpétuels prononcés publiquement en Eglise.

 

 

Différence entre Congrégation et Communauté religieuse

Logo de la CongrégationUne Congrégation religieuse ou Famille religieuse ou encore Institut religieux, regroupe des membres, venant d’horizons souvent très différents, engagés perpétuellement dans la Congrégation ou à diverses étapes de leur formation. Ils vivent d'un même idéal selon
les Constitutions et la Règle propres de l'Institut. Ces membres sont répartis en diverses Communautés, c'est-à-dire vivant sous le même toit. Une Congrégation religieuse est composée de Communautés.
Dans notre Congrégation il y a 11 Communautés. La communauté de Bieuzy, dans le Morbihan, est sous la protection de Notre Dame de Fatima et porte son nom. A Chabeuil, dans la Drôme, vous aurez la particularité de voir, dans le même parc, trois Communautés : la Maison généralice sous le patronnage de St François de Paule, où résident Notre Mère Générale entourée de quelques Sœurs. Maison NazarethLe Noviciat, ou Maison de Formation, dite Maison St Joseph et la Communauté de professes (ou membres engagées définitivement) : la Communauté Nazareth. Cette Communauté est au service de la maison d'Exercices Spirituels du même nom.
Les Communautés CPCR masculines et féminines travaillent pour le même but, c’est pourquoi elles sont souvent voisines. Mais chacune a son indépendance de gouvernement, d’économat, ses Constitutions et sa Règle de vie propres selon leur Congrégation respective. Les Pères et Frères dépendent du Père Général, actuellement le Père Philippe Barbier, qui réside habituellement en Espagne près de Madrid (Casa Cristo Rey). Les Sœurs sont sous l’autorité de la Mère générale.

 

La vie dans nos Communautés de Sœurs C.P.C.R.

M Isabelle Marie et Soeur Marie Anne Toutes nous suivons, selon les possibilités de notre âge ou de notre santé, le rythme de prière spécifique à notre Congrégation (cf. Vie spirituelle ). Nous ne sommes pas attachées définitivement à une Communauté, mais pouvons être nommées dans toutes les Maisons C.P.C.R. en France ou à l’étranger, selon les nécessités.

Les communautés sont organisées sur un modèle à peu près identique : une Sœur responsable de la Communauté, appelée : Mère Supérieure. Chez nous, les Soeurs appelées à cette charge rendent ce service au cours d’un mandat de trois ans. Au bout de neuf ans maximum de supériorat suivi, elle retrouve le rang de simple sœur au moins pour une année. La Supérieure est assistée dans sa charge par des conseillères membres de la Communauté.
Toutes les Soeurs, selon leur possibilité, assurent une charge communautaire (ou travail)
qui favorise le bon fonctionnement de la Communauté et son apostolat.  Celle-ci peut être très variée : sacristie, linge, cuisine, secrétariat, hôtellerie, comptabilité ou participation plus directe à l’apostolat, à la prédication de retraites pour Dames ou Jeunes Filles…

 

Organisation hiérarchique de notre Congrégation
Plusieurs risquent d’être étonnés de l’organisation interne d’une Congrégation.
Mère Marie Christiane, Supérieure générale des Soeurs CPCRChez les C.P.C.R. le Chapitre (
autorité majeure de la Congrégation) est convoqué officiellement tous les six ansPlusieurs mois avant son ouverture des élections ont lieu dans chaque communauté pour élire les capitulaires (soeurs qui participeront au chapitre). Il s’agit donc d’une rencontre internationale réunissant des déléguées de toute la Congrégation.  Chaque communauté fait parvenir un document présentant sa réalité et chaque Soeur qui le désire peut écrire au chapitre pour lui présenter tel ou tel point ou suggestion.Mère Générale au travail

Ainsi durant plusieurs semaines seront ainsi traités de nombreux sujets touchant la bonne marche de la Congrégation. Assez rapidement ont lieu les élections : d’abord l’élection de la Mère Générale, pour un mandat de six ans… puis les élections de ses quatre conseillères pour un même laps de temps. Ces cinq religieuses constituent le gouvernement ordinaire de la Congrégation. Elles nommeront alors l’économe générale, responsable de la gestion matérielle de toute la Congrégation et la secrétaire générale qui reçoivent leur charge pour 6 ans. La Mère générale et son Conseil nomment les Supérieures respectives de chaque Communauté (pour 3 ans) et les Maîtresses des novices. Voilà dans les grandes lignes l'organisation hiérarchique d’une Congrégation religieuse. Ce schéma peut varier d’un Institut à l’autre. Mais partout le Supériorat est considéré avant tout comme un service et non comme l’aboutissement d’une carrière ou un honneur.

 


De qui dépendent les Congrégations religieuses ?

Pape François et Card. Préfet Braz de Aviz
Les Congrégations religieuses, après avoir franchi diverses étapes sous l’œil attentif de notre Sainte Mère l’Église, sont reconnues de droit diocésain. Elles dépendent alors de l’évêque du diocèse. Elles peuvent aussi demander la reconnaissance de droit pontificalElles dépendent alors directement de Rome à travers la Congrégation pour les Instituts de Vies Consacrées et les Sociétés de Vies Apostoliques, la C.I.V.C.S.V.A.. L'actuel Cardinal préfet est Mgr. Braz de Aviz.
Les deux Congrégations C.P.C.R. sont de droit pontifical.

 

 

Constitutions et Règle de vie

Elles sont propres à chaque Congrégation.  Ecrites avec grande attention et mesure par le Fondateur lui-même ou selon son esprit. Elles sont soumises à Rome qui les approuve ou non comme un chemin de sainteté proposé à ses membres.

Portrait de Commuanute
Nos Constitutions nous présentent l’idéal du charisme que nous avons librement choisi de suivre en répondant à l’Appel de Dieu, ainsi que notre organisation interne.
Notre Règle de vie
(Directoire) nous fournit, comme son nom l’indique, la règle de notre vie quotidienne, même dans certains points de détails, mais rien n’est petit quand on aime.

Constitutions et Règle de Vie sont les livres que reçoit chaque jeune fille désireuse d’entrer dans notre Congrégation. Ainsi rien n’est secret et chacune sait à quoi elle s’engage. Durant les années de formation, des Sœurs en ayant la charge leur en expliqueront le contenu.

 

 

Noviciat ou Maison de formation
Soeur Marie Cécile novice fleursDans toutes les Congrégations cette Communauté est à part, sous la responsabilité d'une Supérieure et de la Maîtresse des novices. Les jeunes filles, désireuses d’entrer dans la Congrégation, vivent dans une maison appelée noviciat. L’horaire et le mode de vie sont plus adaptés à des jeunes en formation et leur permettent de découvrir la vie religieuse, de grandir dans la vie spirituelle et de se préparer à la profession des vœux de chasteté, obéissance et pauvreté
…(cf. Formation )

Les novices sont reconnaissables à leur voile blanc.
Les Soeurs de voeux temporaires sont appelées Jeunes Professes et les Soeurs de Voeux perpétuels Professes perpétuelles. C'est-à-dire qu'elles ont fait leur profession religieuse en émettant leurs voeux pour toujours.